Harwood Hole / Starlight Cave 3


Le 5 février,

IMGP3172En revenant de la ville de Takaka bredouilles après une prospection canyon, nous nous arrêtons sur le parking d’une grotte touristique (ngarua cave). Dans la boutique, nous découvrons la topographie et quelques infos sur la mythique traversée de Harwood hole / Starlight cave. La descente commence par le plus grand puits de Nouvelle Zélande (après celui des mines de la Moria bien sûr), un modeste P 176 m large de 50 m. Il n’en fallait pas plus pour nous mettre l’eau à la bouche …
La machine à débusquer les informations se met alors en route. Nous prenons contact avec le DOC (Department Of Conservation), horaires d’ouverture 11h-15h seulement, c’est bien pratique … Il nous renvoie vers le « Information Tourist Center » qui lui nous renvoie de nouveau vers le DOC. Ce n’est pas gagné… La gentille dame nous dit que dernièrement un expert en spéléo c’est cassé le bras etc. etc. etc.… OUlalalala cela à l’air très dur !! Un spéléo local avec qui nous étions en contact IMGP3182nous donne quelques infos, mais beaucoup de « peut-être », « a priori ». Il n’a pas encore eu l’occasion de faire la traversée.
Un document édité par le DOC nous donne quelques infos en plus. Il faut entre 6 et 9h pour faire la traversée, c’est très engagé et réservé aux très bons techniciens …
Alors profitons de notre journée de repos pour en découdre ! Nous partons donc « armés ». 15 kilos de piles, de la bouffe pour 3 jours, de quoi équiper sur broches, sur goujons ou sur spits. Une corde de 200 m, ou plutôt plusieurs cordes raboutées.

IMGP3191Météo prise, nous sommes sur le parking vers 14h après avoir traversé un festival de musique en cours de démonte. Rapide casse dalle, on charge les cartables sur le dos et c’est parti pour les 45 minutes de marche d’approche en sous-bois et sur terrain plat, autant dire qu’on ne perd pas de temps. Les curieux venus voir l’entrée du gouffre s’agglutinent sur les blocs au départ et profitent du spectacle.
Une corde est déjà en place, il y a du monde sous terre. Nous équipons notre corde de 8 mm à côté de la leur, la différence des diamètres est assez comique. La descente est juste interminable. Une fois tous les quatre au fond, aucun doute n’est permis, on trouvera la sortie. Hors de question de remonter tout ça au jumar. Un immense éboulis nous mène directement au départ de la rivière, ça s’annonce bien aquatique. Heureusement qu’on a tout prévu, on saute dans nos combinaisons étanches et c’est parti pour une descente en sautant de vasques en vasques. Il n’y a qu’un mot pour décrire ce qu’on voit, c’est magnifique. « Nos traversées françaises peuvent aller se rhabiller » …. Les « pools » s’enchainent, avec une eau froide, verte émeraude. Emerveillés et à peine chauds, nous apercevons au détour d’un virage la lumière de la sortie de Starlight cave … IMGP3197

Une photo dans la dernière vasque et nous sortons, tout étonnés d’être déjà là. C’est donc une traversée façon canyon que nous avons réalisé.
C’est à ce moment en fait que les choses sérieuses commencent. Nous ne trouvons pas de sentier de retour, c’est donc dru dans le pentu que nous abordons la remontée. De nouveau, il nous faut en découdre avec la végétation, orties, ronces, bush, ça va mal …en suivant un sentier de chèvre, nous atteignons plus haut le lapiaz, lames de rasoir et cailloux mobiles. Ils ne nous restent plus qu’à suivre la crête et rejoindre le belvédère puis la cavité pour défaire notre équipement. Une journée bien reposante !!


3 commentaires sur “Harwood Hole / Starlight Cave

  • from illana

    hello les chérubins!
    Merci de me faire partager cette magnifique traversée souterraine ! C’est avec éffroi et délice que je vis par procuration vos découvertes …Bon ici le mistral gagne en puissance 120km/h je suis bien au chaud avec les filles à la maison…à déguster des crêpes !Prenez soin de vous bisoouus à BRUNO
    A BIENTOT Nathalie Illana Noémie

  • Thierry Aubé

    Puting les mecs, j’en peux plus!!! C’est l’éclatade totale…les photos, les vidéos, çà déchire ce pays…!!!
    Bisous Thierry

  • Florent Merlet

    Super classe en tous cas! Bravo l’équipe, les types y tabassent, sur terre, sous terre, dans l’eau, dans le bush, énorme. Bises sur la truffe. Nous on se prépare avec le Tôt pour un GL 102 et un Couey lodge la semaine prochaine. Météo au top et neige… poudreuse…

Les commentaires sont fermés.