O’Rourke Creek


Le 3 février,

IMGP2981Après avoir traversé toute l’île du sud de la Nouvelle Zélande en 4 jours, nous en avons marre de la voiture et une terrible envie d’ouvrir un nouveau canyon. En arrivant hier à Murchinson, nous avons repéré deux rivières à priori intéressantes au bord de la route. C’est donc tout naturellement que nous projetons d’en descendre une avant de continuer notre périple vers l’Abel Tasman.

Au programme, petit canyon, 200 m de dénivelés. Nous partons donc légers, deux rataillons de cordes, 40 de dyneema, quelques « bolts » et la chignole. Nous attaquons l’approche du canyon comme d’hab, dru dans le pentu. A quelques différences près : on est sur un sentier qui mène aux pylônes plantés plus haut, les sacs sont légers, et on est bien énervés après ces journées d’inactivité. Le résultat ne tarde pas à se faire sentir, ça fait mal aux jambes … S’ensuit une descente épique vers la rivière, traversée de chablis, traversées de ronces, puis découverte d’un nouveau niveau d’escalade dans la mousse et les fougères, cette fois la paroi est bien verticale et les fougères peu nombreuses …

Nous démarrons le canyon au-dessus d’une belle C 9m. Nous équipons ça avec les amarrages naturels qu’on trouve et l’affaire est vite réglée. Nous descendons deux autres cascades majeures, une C3, et une C4 … Tout le reste du canyon n’est que de la marche dans les blocs. Nous finissons la descente dans la rivière « pour la beauté du geste », puis retour à la voiture pour se remettre en civil et échapper à ces sal****ries de sandflys.

Ce n’est que le soir, arrivés au camping, qu’on s’aperçoit qu’on avait oublié le marteau …