Regard sur l’Aventure


Comment nous en sommes arrivés à créer une association ? C’est l’histoire d’un mec qu’on surnomme BF… après un repérage en 2008 en terre Maori avec notamment son grand pote d’expédition Didier Gignoux, tous deux décidèrent de monter une petite équipe d’une dizaine de personnes pour ouvrir des canyons sur l’île du Sud de la Nouvelle Zélande.
Bruno intervenant régulièrement dans le milieu spéléo, rencontra quelques jeunes personnages qu’il trouva forts sympathiques et compétents pour ce genre de périple.
De là une équipe de 9 personnes se met en place sur ce projet. Après pas mal de temps passé à préparer cette expédition, enfin nous nous rejoignons tous à l’aéroport, le sourire jusqu’aux oreilles… surtout quand devant les guichets d’enregistrement nous devons magouiller pour dispatcher les kilos de chaîne car l’un est trop lourd, l’autre lui reste un peu de place, ce Stewart est sympa et l’autre pas vraiment agréable…
Après 3 jours d’avion, nous « débarquons » à Christchurch capitale de l’île du sud, fatigués mais avec nos grands yeux bien ouverts pour découvrir ce pays… Nous nous basons dans la Haast vallée et là, nous ouvrons plus d’une douzaine de canyons dans des paysages grandioses. Certains nous donnerons du fil à retordre comme « Joe Creek » mais tous sont magnifiques permettant de poser les fondations de cette équipe qui à soif d’aventure.
Un « semi local » nous bassine depuis le début avec un gros truc à ouvrir « Gloomy Gorge », genre ambiance spéléo avec beaucoup d’eau ! Maintenant nous sommes plus que chaud, Il y a un peu de préparation car il faut mettre en place un camp avancé, nous sommes plus que chaud !
Un peu la fleur au fusil nous partons dans la Matukituki vallée (15kms de marche) dans l’idée d’en découdre rapidement avec ce Gloomy. Peur de rien, nous prévoyons 3 jours : 1 jour d’approche et montage du camp avancé, 1 jour de d’ouverture et 1 jour pliage de camp et retour.
Une fois arrivé sur place, il faut se rendre à l’évidence, c’est un très très très gros morceau : le débit est estimé à 1,5-2 cubes seconde. L’eau va à une vitesse incroyable, c’est obscure, l’eau à l’air glaciale, d’ailleurs un glacier se trouve juste au-dessus…
Tout doucement la machine Aotearoa 2013 se met en place : des équipes partent de notre camp avancé pour aller chercher du matériel, d’autres mettent les pieds dans ce glouton et commencent à équiper certains passages très dangereux. Pendant 5 jours, nous bataillons pour avancer dans ce canyon et ça use les membres de l’équipe à en avoir des doutes sur la possibilité d’ouvrir ce canyon… c’est là que les anciens savent rassurés, remotivés et redonner confiance à toute l’équipe pour arrivé à ouvrir l’intégralité de ce « Gloomy Gorge ». Pourtant le dernier jour clef, il pleut, le moral est dans les chaussettes… La machine se met en place, tout est calpiné depuis la veille, c’est aujourd’hui où ben, c’est aujourd’hui quoi ! Le dernier assaut est magnifique, nous gardons chacun des souvenirs inoubliables…
Ce nœud qui sera l’emblème de cette belle ouverture jonctionnant avec une partie déjà exploré de ce canyon dantesque, l’équipe 2 qui arrive juste après le raboutage emblématique, Sandy qui s’agite au loin en mimant la fessée, les sourires et accolades une fois les 2 équipes réunies, l’interview de Bruno qu’en a les larmes aux yeux … se sont des souvenirs impérissables !
Une fois de retour en France, ben ça fait bizarre ! Puis on reparle de repartir en NZ… finalement en 2015 avec une bonne partie de l’équipe de 2013. Là on se dit comme beaucoup et bien créons une association ce sera : REGARD SUR L’AVENTURE…